Daniel Poirier

Kinesis Institute

Mythe # 2 : Le Massage Deep Tissue n’est pas un outil essentiel pour un massothérapeute

daniel Non classifié(e) 1

Mythe # 2 :

« Le Massage Deep Tissue n’est pas un outil essentiel pour un massothérapeute »

 

Daniel Poirier, formateur en Massage Deep Tissue, présente une série d’articles visant à briser les mythes entourant le Massage Deep Tissue (massage des tissus profonds).

« Mon massage suédois est suffisant, je reçois d’excellents commentaires de tous mes clients. »

« Mes clients préfèrent le massage suédois. Ils ne me demandent pas le massage Deep Tissue. »

« Ça ne sert à rien de dépenser pour une formation en Deep Tissue, je ne m’en servirai pas souvent. »

« Je ne veux pas m’afficher en Deep Tissue car je ne veux pas attirer les clients qui demandent un massage très fort. »

Voilà des phrases que j’ai souvent entendues au cours des années, venant de massothérapeutes qui n’avaient pas de formation en Massage Deep Tissue.

Et pourtant !
Ceux qui possèdent cette approche s’en servent à toutes les sauces dans une multitude de situations où ils seraient peut-être limités s’ils utilisaient seulement le massage suédois.

Tu veux sûrement connaître mes arguments ?
Revoyons chacun des énoncés et vérifions leurs fondements !

« Mon massage suédois est suffisant, je reçois d’excellents commentaires de tous mes clients. »

Eh bien, ce n’est pas pour péter ta bulle, mais tous les massothérapeutes se font dire qu’ils sont les meilleurs massothérapeutes au monde !!

Si ton égo te le permet (!), fais une vérification auprès de tes collègues et ils te diront tous qu’ils reçoivent ce genre de commentaires. Et oui…

Il y a une dizaine d’années, mon égo a vraiment pris une débarque lorsque j’ai assisté à une scène dans les bureaux administratifs du Spa où je travaillais. Une personne travaillant à l’ordinateur s’est levée et s’est placée derrière sa collègue travaillant également à l’ordinateur. Elle a déposé ses mains sur les épaules de la personne assise et a commencé à la masser au niveau du trapèze supérieur. Elle lui faisait un genre de pétrissage avec les mains en pince, mouvement qu’on fait instinctivement sans avoir de formation en massothérapie.

La personne debout, voulant faire du bien à sa collègue assise, a continué à lui « squeezer » le trapèze pendant une bonne minute.

two business associates with a grey laptop

Au bout de cette minute, la personne assise s’est exclamée : « Ahh, ça fait tellement de bien ! »

C’est à ce moment précis que ma mâchoire s’est décrochée. Mon cerveau venait de faire la connexion entre les centaines de fois où j’ai entendu cette phrase exacte de la bouche de mes clients, et l’exclamation de cette femme assise dans le bureau.

Ayoye, exactement le même commentaire !!

D’un côté, on a le commentaire d’une personne qui reçoit 1 minute de massage par une non-massothérapeute, et de l’autre côté, MOI avec mes 1000 heures de formation et 10 ans d’expérience qui donne 60 minutes de massage pour finalement en arriver au même commentaire !

Morale de l’histoire : J’ai réalisé que je ne devais pas m’enfler la tête lorsque je reçois de bons commentaires !
N’oublions pas que ça fait toujours du bien de se faire toucher, frictionner et masser une région tendue. Il y a un effet d’insensibilisation, une activation de la circulation sanguine, un réchauffement et du coup, un assouplissement des tissus.

Bref, il faut que tu regardes, surtout dans le cas d’un massage visant à diminuer les tensions, les effets à plus long terme de ton massage et ne pas seulement te fier aux commentaires « à chaud » de tes clients.

Pour mettre toutes les chances de ton côté, l’approche Deep Tissue est vraiment intéressante pour arriver à un relâchement plus durable des tensions car elle travaille en profondeur et agit aussi bien sur les tensions musculaires que myofasciales (tel que je l’ai expliqué dans le précédent article). Un changement réel dans le corps de tes clients peut alors s’opérer en effectuant ce type de massage d’une façon très spécifique.

« Mes clients préfèrent le massage suédois. Ils ne me demandent pas le massage Deep Tissue. »

Eh bien considère ceci : on ne peut pas demander ce que l’on ne connaît pas !

Alors, si tes clients ont des tensions ou s’ils aiment un massage assez fort, ils te demanderont un massage suédois fort !

Personnellement, j’utilise le Deep Tissue dans les séances de massage suédois à un pourcentage variant de 2 % à 100 % du temps de la séance lorsqu’un client a des tensions ou veut un massage plutôt fort.

Donc, puisque les gens ne le demandent pas (parce qu’ils ne connaissent pas ou ont peur d’une pression intolérable), il faut OSER le faire, oser leur faire profiter des bienfaits qu’ils n’auraient pu découvrir autrement.

À mes débuts dans les années 90, les gens découvraient ce qu’était un massage et n’avaient pas de références. Leur faire un massage suédois de base était suffisant pour leur première expérience.
Mais nous ne sommes plus en 1990, les clients sont de plus en plus connaisseur et savent reconnaître un toucher qui leur sera bénéfique.
Dans cette compréhension, il devient pertinent de combiner les techniques de massage Deep Tissue avec le massage suédois.

Par ton efficacité, tu te démarqueras alors du lot de très bons massages suédois que tes clients ont reçus et tu seras seul dans ta catégorie.

Myofascial-Release1

« Ça ne sert à rien de dépenser pour une formation en Deep Tissue, je ne m’en servirai pas souvent. »

Si je te dis qu’il y a souvent des tensions myofasciales en périphérie d’une tension musculaire, est-ce que ça te donne le goût d’utiliser une méthode de travail qui agit du coup sur les tensions musculaires et myofasciales ?
Tant qu’à « mettre la main à la pâte », aussi bien faire d’une pierre deux coups !

Sachant que le massage Deep Tissue se combine bien avec le suédois, tu auras l’occasion de l’utiliser avec tous les clients qui ont des tensions ou qui veulent un massage assez fort. Les occasions ne manqueront pas, n’est-ce pas !

Voici une autre situation que tu vis probablement constamment : ton client en massage suédois te demande un « mix » entre un massage de relaxation et un massage spécifique sur un point en particulier où il aimerait un relâchement de la tension.
Le massage suédois est parfait pour la relaxation et le massage Deep Tissue sera parfait pour le travail spécifique en profondeur. Il te suffit de combiner les deux  dans la même séance pour répondre parfaitement aux besoins du client.

Le massage Deep Tissue est donc une méthode de travail très versatile. Je l’utilise aussi pour tirer mon épingle du jeu dans certaines situations délicates (avec les personnes chatouilleuses, les personnes agées ou pour m’éloigner d’un toucher sensuel). J’y reviendrai plus en détails dans un prochain article.

Parlant de versatilité, le massage Deep Tissue s’adapte autant à une clientèle privée que dans un environnement Spa, où certains clients sont rebutés par les massages de « flattage » ou n’aime pas être dorlotés.

Les techniques de massage Deep Tissue te seront utile à tous les jours, au-delà des modes ou des courants. C’est un massage qui va direct au but, sans gadgets ni pirouettes !

« Je ne veux pas m’afficher en Deep Tissue car je ne veux pas attirer les clients qui demandent un massage très fort. » 

Il n’est pas obligatoire de s’annoncer en Deep Tissue. L’idée est plutôt d’aller chercher un outil qui te permettra d’être plus efficace avec les clients que tu as déjà en massage suédois.
De plus, le Deep Tissue se combine merveilleusement bien avec le massage suédois.

Par exemple, tu peux débuter le massage d’une zone tendue avec le massage Deep Tissue et conclure cette zone ou segment sur une note plus relax avec le massage suédois.

Aussi, il faut savoir que le massage Deep Tissue est physiquement moins exigeant à pratiquer que le massage suédois.
Personnellement, je trouve toujours plus facile de faire un massage Deep Tissue à une personne très costaude que de lui faire un massage suédois très fort.
La méthode de travail étant différente en Deep Tissue, elle te permet d’atteindre un niveau profond avec une meilleure utilisation du poids de ton corps.

Et même si tu désires annoncer tes services pour du massage de relaxation seulement, la réalité de tes clients te forcera à t’adapter.
Car considère que, tôt ou tard, chaque client qui te consulte présentement pour un massage de relaxation, se blessera lors d’une chute, aidera quelqu’un à déménager, commencera un nouveau sport ou tout simplement commencera à ressentir les effets du vieillissement.
Pour toutes ces raisons, le client qui te fait confiance depuis plusieurs années s’attendra à ce que tu modifies (peut-être temporairement) l’orientation de ton intervention.
Bien outillé, tu pourras l’aider dans son retour vers une bonne qualité de vie.

 

À très bientôt pour un autre mythe relié au Massage Deep Tissue !

 

 

 

 

 

 

One Response to Mythe # 2 : Le Massage Deep Tissue n’est pas un outil essentiel pour un massothérapeute

  1. gloria bordage

    Depuis que j’ai suivi deux cours en deep tissue, j’ai triplé ma clientèle. Alors moi je suis vendue au deep tissue et je m’en sers tous les jours et ai de très bons résultats. L’essayer c’est l’adopter. Je remercie Daniel de m’avoir enseigné son art.

     

Add a Comment

Bitnami